Le Direct

Quatre matches de Ligue 1 auront lieu le 5 mai prochain, 27 ans jour pour jour après la catastrophe de Furiani

Le 5 mai prochain, cela fera vingt-sept ans, déjà, que la catastrophe de Furiani aura eu lieu. Dix-neuf morts, plus de 2 300 blessés, pour qui un collectif se bat encore aujourd’hui pour l’on ne joue plus au football un 5 mai en France. Si l’an dernier, cela avait bien été respecté, car le 5 mai tombait un samedi, conformément à ce qu’a concédé la LFP suite à une action gouvernementale en 2017, cette année, quatre matches de Ligue 1 auront lieu le 5 mai, qui tombe un dimanche. Une nouvelle qui suscite l’indignation du collectif, mais aussi de nombre de corses et même au-delà, l’entraîneur adjoint de Saint-Etienne et ancien entraîneur du SC Bastia, Ghislain Printant, ayant fait part sur Twitter de sa vive désapprobation, puisque Saint-Etienne est concerné par l’un de ces quatre matches à jouer le 5 mai.