Le Direct

  1. Accueil
  2. Historique

A radio di a Corsica dipoi 1981

Alta Frequenza naît en 1981, année de la libération de la FM, mais également celle de la création de l'Assemblée de Corse et de l'Université Pasquale Paoli. Le début des années 80 voit en Corse, la profusion de l'idée nationaliste, fortement liée, à ce moment là, à la défense d'une culture perdue puis retrouvée. Bâtie dans un but purement culturel, Alta est tout d'abord la voix d'un peuple. Un matériel de fortune et des moyens très limités permettent à la radio de s'exprimer.

S'exprimer dans un souci d'indépendance et de solidarité. Indépendance…Comme pour montrer que créer en Corse n'est pas une chose utopique. Solidarité… Car au début des années 80, la solidarité n'est pas un vain mot. C'est une réalité. La création d'Alta Frequenza n'est pas le fruit du hasard. La première des radios corses montre la voie nouvelle : celle de l'existence d'un média corse indépendant, donnant la parole au peuple.

Les premières années d'Alta Frequenza en sont déjà le symbole avec un engagement de tous les instants… Une sorte de révolution culturelle moderne ! Alors que la langue corse est combattue, que certains groupes insulaires, également en émergeance, sont interdis dans certaines villes et certains villages de l'île, Alta Frequenza devient alors la voix d'un peuple. I Muvrini, Canta u Populu Corsu et tant d'autres groupes culturels insulaires, trouvent de ce fait un moyen d'expression radiophonique qui favorisera leur épanouissement.

Alta Frequenza vit les évènements qui secouent l'île. Et malgré les tensions, les arrestations ou autres règlements de compte, Alta ne baisse pas les bras : elle veut grandir, s'épanouir… En 1984, la jeune station décide donc de se professionnaliser. Mais tout en gardant ses premières impulsions culturelles. Alta Frequenza prend alors un nouvel élan ! L'apparition du spot publicitaire lui apporte des moyens qui lui permettent de s'affirmer en tant qu'organe de presse, cohérent et crédible.

Bien qu'affichant ses opinions dans un programme musical, Alta reste lucide dans sa pensée, réalisant un journal d'informations dans la cohérence. A ce sujet, les informations d'Alta Frequenza sont très importantes. Si la radio souffre, dans un premier temps, d'un manque de moyen évident, elle adopte toutefois une ligne éditoriale décalée. Alta Frequenza, qui est alors le seul média de l'audio-visuel corse indépendant, fait figure de contre-poids. Donner la parole à ceux qui ne l'ont pas : voilà l'objectif d'Alta Frequenza.

En effet, son information n'est pas éclairée par l'ombre de la réflexion propagandiste, elle est au contraire soucieuse de l'équité et de la justice. En effet, malgré les idées de ses créateurs, Alta Frequenza se refuse d'adopter une ligne éditoriale unilatérale. Les micros d'Alta Frequenza sont ouverts à tous les Corses.

Pour continuer son ambition, Alta se doit toujours d'être disponible auprès de ses auditeurs car elle a conscience de son influence et de son rôle de radio régionale. Indépendamment de cette oreille qui écoute, de cette voix qui comprend, Alta est devenue une main qui travaille dans la lumière. C'est ainsi qu'Alta se met à la disposition de son public pour soutenir les plus démunis. Alta s'est associée à des démarches humanitaires comprenant que tel était son rôle. Des manifestations, des animations sont organisées dans les rues au profit d'enfants malades…

Spectacles, collectes sont réalisés bénévolement dans un souci de transparence… Vous écoutez Alta Frequenza et Alta Frequenza vous écoute ! La radio trouve son slogan. La professionnalisation de la radio tend à l'ouverture vers d'autres activités : la création d'événements culturels, de spectacles.

Aujourd'hui, dans une Corse en mouvement, Alta Frequenza reste la seule radio régionale. Convoitée, Alta Frequenza saura toujours préserver son indépendance et entame dès lors d'une régionalisation, qui commence par Bastia (98.9), puis Corte (104). En 2006, 25 ans après sa création de la radio, Alta Frequenza obtient enfin les fréquences qui lui permettent d'assurer une couverture optimale sur toute l'île : Porto-Vecchio (93.7), Bonifacio (101.2) et Calvi (87.9).

On trouve dans son auditorat des personnes de tout âge, toute catégorie sociale, politique ou philosophique. Le public connaît l'impact populaire d'Alta et lui rend bien son dévouement. La petite radio garde ainsi une place préférentielle dans le cœur des corses. C'est dans le contexte qu'Alta prend aujourd'hui toute sa place, dans un contexte économique difficile, est de plus en plus grand. Vecteur quasi incontournable pour une publicité locale performante, Alta offre à l'entreprise locale un service et une compétitivité.

Alta Frequenza "La radio qui vous écoute". Alta Frequenza, "La radio partenaire de votre développement !" : ceci pourrait être le nouveau slogan de la station ! Malgré ses 25 ans, Alta Frequenza se veut toutefois véhiculer une image de jeunesse et de dynamisme. Aujourd'hui, la langue corse est de plus en plus présente sur les ondes de la station et l'équipe d'animation est régulièrement renouvellée, apportant à chaque génération quelque chose de nouveau.

Alta Frequenza a fêté ses 25 ans en juin 2006.

Alex Bertocchini interview le député-maire d'Ajaccio Simon Renucci à quelques semaines des élections législatives 2007.

Grand spectacle organisé par toute l'équipe d'Alta Frequenza, sur la place du Diamant à Ajaccio, le 21 juillet 2006 : 10.000 personnes étaient présentes pour ce grand rendez-vous.

Au cours du printemps 2007, Frédéric Bertocchini a reçu dans les studios la visite de Richard Cross, coach vocal des plus grands ( Polnareff, Sardou), et professeur de chant à la Star Academy.

Une équipe de télévision est venue à la rencontre de notre radio, en 2006. La doyenne des radios corses au coeur de l'événement.

En 2003, Alta Frequenza a lancé un nouveau magazine footballistique, chapoté par Pierre Mariotti, grand spécialiste de la discipline.

En 2005, Gaël lance " Expresso" et " Les Grandes Zoreilles" sur les ondes d'Alta Frequenza. Un rendez-vous quotidien et hebdomadaire incontournable.

Depuis sa création Alta Frequenza vit au rythme d’un peuple et d'une histoire. 

Campagnes électorales, évènements musicaux, exploits sportifs, révélation d’artistes, rendez-vous culturels, festivals sont ainsi mis en avant 365 jours par an. Alta Frequenza a reçu et continue de recevoir au sein de ses studios toutes les personnalités qui font notre île. 

Elle a participé aux nombreux évènements majeurs qui ont rythmé la Corse

Alta Frequenza lance de nouvelles émissions, qui correspondent aux attentes de son public et d’une Corse en mouvement. De l’économie à la culture, en passant par le sport ou la politique, la grille des programmes di A Radio di A Corsica se veut plurielle, de proximité, dans le respect d’une indépendance éditoriale et d’une éthique jamais oubliée

Elle extériorise aussi ses émissions pour aller au coeur des territoires, avec un studio mobile.

A radio di A Corsica s’est également lancée dans l’ambitieux pari de la web TV. Elle a ainsi transformé ses studios radio en véritable plateau TV, pour l’enregistrement d’émissions filmées, de live music et autres chroniques

Plus que jamais la langue Corse fait partie de l’ADN d’Alta Frequenza qui propose un bilinguisme appuyé à l’antenne, pour une co-officialité sociétale. Le site web de la radio est de surcroit entièrement bilingue, pour un meilleur apprentissage. 

Alta Frequenza est également à l’initiative de la création du grand concert de l’été Aiacciu in Cantu, qui réunit chaque année, en plein coeur de la Cité Imperiale, des milliers de personnes. Promotion des artistes, de leur actualité, découverte de talents, ouverture sur l’arc Méditerranéen sont les fondements de cette soirée 

Dans l’idée de donner encore plus de voix aux talents musicaux insulaires, Alta Frequenza développe des webradios dont Alta Canzona Corsa, 100 % lingua corsa

Alta Frequenza diversifie aussi son mode de diffusion et anticipe tous les moyens de diffusion

A Radio Di A Corsica arrive ainsi en diffusion web, mais aussi via ls réseaux sociaux et une application pour smartphone qui permet d’emporter la Corse partout avec soi.

Fort de ses nouveaux outils digitaux, elle accède à une diffusion élargie et surtout répond aux attentes des nouveaux auditeurs, et particulièrement des jeunes générations qui « vivent » la radio autrement. 

Alta Frequenza franchit la mer et créé un pont médiatique avec l’obtention des autorisations d’émettre en zone PACA

Seule radio Corse a diffusé sur l’autre rive de la Méditerranée , Alta Frequenza veut être le véritable lien entre chaque Corse et amoureux de la Corse. Les chefs d’entreprises, les artistes, les élus … bénéficieront ainsi de la puissance du media pour une diffusion étendue et ce des deux côtés du mare nostrum. Le lien s’en trouve ainsi renforcé … La force d’Alta Frequenza réside dans son ancrage au sein d’une terre depuis près de 40 ans. Elle est la radio de la Corse, par la Corse. Elle bénéficie aujourd’hui d’un auditorat énorme aux quatre coins de l’île qui dit apprécier sa programmation musicale, mais aussi ses émissions et talks, son franc parlé et son équité

Même si elle ne participe pas aux sondages français  de mesure d’opinion, la longévité d’Alta Frequenza est la plus importante preuve de son ancrage territorial et de la place privilégiée et incontournable qu’elle a dans le coeur de chaque Corse ou amoureux de la Corse , sur cette terre ou à travers le monde. De plus avec les nouveaux modes de diffusion, Alta Frequenza s’exporte et étend sa zone d’écoute et par la même très largement son public

Ses annonceurs, ses partenaires, et chaque interlocuteur di A Radio di A Corsica ne s’y trompent d’ailleurs pas … Alta Frequenza est une valeur incontournable