Le Direct

Jean Felix Acquaviva plaide pour une reconnaissance de l'état de catastrophe sanitaire

Le Député de la deuxième circonscription de Haute-Corse plaide pour la reconnaissance de l'état de catastrophe sanitaire.

Pour Jean Felix Acquaviva, l'épidemie que nous venons de subir a "révélé des zones d’ombre dans la couverture assurantielle de nos entreprises".

"Leurs dirigeants ont en effet constaté avec amertume que l’immense majorité des contrats d’assurance ne couvraient pas le risque de pertes d’exploitation en cas de pandémie. Or certains facteurs liés principalement au dérèglement climatique – hausse des températures, fonte de la cryosphère, déforestation – augmentent le risque d’apparition de nouveaux virus" argumente le député Pè A Corsica Liberté et Territoire.

Et d'ajouter qu'il constate que "les assureurs n’ont pas été à la hauteur de la solidarité que la gravité de la situation imposait".

"Je ne nie pas leurs engagements – participations au fonds de solidarité, suspensions de loyer pour les TPE-PME contraintes d’interrompre leur activité, mesures extracontractuelles, annonce d’un programme d’investissement global –, mais, nous le répétons, le compte n’y est pas" conclu Jean Felix Acquaviva