Le Direct

Européennes : François Alfonsi veut défendre la langue corse au sein de la démarche Europe Ecologie les Verts

Rares sont les corses en position potentiellement éligible sur une liste aux élections européennes, d'autant plus avec la renationalisation du scrutin qui fait de la Corse un poids-plume. C'est pourtant le cas de François Alfonsi qui, placé neuvième sur la liste Europe Écologie les Verts, pourrait revenir au parlement européen cinq ans après la fin de sa première expérience en cas de bon score écologiste. François Alfonsi se veut porte-parole de la Corse et de ses aspirations, notamment dans le domaine linguistique, espérant que l'Europe puisse enclencher un processus positif pour la langue corse. L'occasion aussi de questionner François Alfonsi sur la confusion autour du soutien des composantes nationalistes, seul son parti, Femu a Corsica, l'ayant investi.

On écoute François Alfonsi

 
> Lingua corsa

(A Ridazzioni d'Alta Frequenza) - Sò pochi i corsi à pudè essa eletti, à nantu à i listi pà l’aurupeani. Masimu chì u novu modu di votu faci chì a Corsica ùn pesa tantu. Eppuri, François Alfonsi, nuvesimu à nantu à a lista Europe Ecologie Les Verts, pudaria ritruvà un mandatu aurupeanu, cinqui anni dopu à a fini lla so prima spirienza, par casu ch’iddu voca bè pà iss’alizzioni u partitu eculugistu. François Alfonsi vurria fà si u porta parollla lla Corsica, è purtà ni i brami, particularmenti par ciò chì tocca à a lingua : spera chì l’auropa avviarà calcosa di pusitivu pà u corsu. Ci hè toccu à parlà cù u candidatu di a poca chjarura llu sustegnu naziunalistu : ùn hè statu chè Femu a Corsica à invistì lu ufficialmenti.
Stemu à senta à François Alfonsi