Le Direct

Coronavirus et (in)justice : le coup de gueule de Maître Dupond-Moretti

« Depuis 1793, jamais en France on a ordonné des détentions sans présenter des détenus à un juge ».

Maître Dupond-Moretti, l’avocat que l’on ne présente plus, monte vivement au créneau pour dénoncer une atteinte très grave à la justice et à la démocratie, portée sur fonds de prétexte sanitaire.

À Marseille, on a condamné un homme à trois ans de prison sans qu’il n’ait été présenté devant un tribunal, ni même assisté d’un avocat.

Pour le pénaliste, les droits fondamentaux et humains sont bafoués et cela est inacceptable.

L’avocat dénonce aussi la suppression des jurés populaires, remplacés par des juges professionnels, au nom d’un principe médical de précaution.

« Le peuple est exclu du palais de justice » tonne Maître Dupond-Moretti qui craint que l’exception ne devienne la règle.

Ce dernier plaide en revanche pour un retour de l’amnistie présidentielle, afin de désengorger les prisons françaises « inhumaines et dégradantes » selon les observateurs internationaux.

On écoute Maître Dupond-Moretti.