Info corse   L'actu  Trois députés nationalistes corses à l'Assemblée nationale : et maintenant ?

Trois députés nationalistes corses à l'Assemblée nationale : et maintenant ?

Publié le 19/06/2017, 12h15

(Michaël Andreani - Alta Frequenza) - Historique ! Le mot est dans toutes les bouches depuis ce dimanche soir, après l’élection de trois députés nationalistes qui siégeront dès le 27 juin prochain et pour une durée de cinq ans à l’Assemblée nationale. Colombani, Acquaviva, Castellani : un tiercé gagnant pour le camp Pè a Corsica qui, après ces législatives, assoie davantage sa domination au sein du paysage politique insulaire. Une citadelle qui s’est effondrée, celle de Porto-Vecchio, un territoire où la famille Giacobbi a longtemps régné comme un seul homme qui a basculé, Corte-Balagne, et une ville qui confirme sa volonté de changement depuis mars 2014, Bastia : les nationalistes sont bel et bien la première force politique de l’île, sans que cela ne soit à relativiser en dépit de la forte abstention une nouvelle fois enregistrée ce dimanche. Un mouvement national qui se renforce, des partis dits traditionnels qui s’essoufflent, une démarche « Macroniste » qui ne fait guère recette en Corse : le destin semble être en marche, à six mois d’une nouvelle échéance électorale majeure, celle des territoriales que chaque camp aura à cœur de préparer pour espérer présider aux destinés de la future Collectivité de Corse. En attendant, quel rôle pour les trois députés nationalistes à Paris et avec qui ?

Les explications d’André Fazi, politologue.

> L'articulu in lingua corsa