Info corse   L'actu  Réactions en Corse suite au positionnement des élus nationalistes dans l'affaire de l'Aquarius

Réactions en Corse suite au positionnement des élus nationalistes dans l'affaire de l'Aquarius

Publié le 13/06/2018, 08h34

(Frédéric Bertocchini - Alta Frequenza) - La position de Gilles Simeoni et de Jean-Guy Talamoni, à propos de l'Aquarius, a fait réagir sur le continent, mais aussi en Corse. Jacques Casamarta, ancien tête de liste de la gauche aux élections territoriales et responsable de l'association humanitaire Per a Pace, voit bien entendu d'un bon œil cette prise de position des élus insulaires. Selon lui, "c'est très important qu'il y ait encore aujourd'hui, dans une situation gravissime, des preuves d'humanité", rappelant d'autre part que par le passé, de nombreux Corses "ont été contraints à s'exiler pour leur survie et celle de leur famille". De côté de la droite en revanche, le son de cloche est différent, puisque Jean-Martin Mondoloni considère que la majorité nationaliste a "instrumentalisé la misère". Selon l'élu territorial Per l'Avvene, la "Corse ne saurait accueillir toute la misère du monde". Jean-Martin Mondoloni considère que "Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni, font une fois encore preuve d'un irréalisme" et s'éloignent "des véritables enjeux de la Corse".  Du côté du Rassemblement National, les anciens frontistes, la réaction est encore plus vive. Ces derniers considèrent que "la majorité des Corses est hostile à la venue de migrants chez nous". "Monsieur Talamoni préfère que ce soit des migrants étrangers qui s'installent gratuitement chez nous alors qu'il veut empêcher les continentaux français d'acheter sur notre territoire" écrit-on dans un communiqué.