Info corse   L'actu  Procès des gîtes ruraux : l'association ANTICOR partie civile

Procès des gîtes ruraux : l'association ANTICOR partie civile

Publié le 23/11/2016, 08h33

(Julien Pernici - Alta Frequenza) - Ce mercredi s’ouvre le troisième jour du procès des gîtes ruraux au Tribunal Correctionnel de Bastia, avec la suite et la fin du passage à la barre des bénéficiaires de ces subventions du Conseil Général de Haute-Corse en 2007 et 2010. Un procès qui jusque-là montre des dossiers de subventions incomplets voire très incomplets passant les vingt-deux étapes de vérification administrative sans soucis en raison de failles majeures dans les mécanismes administratifs de contrôle, voire d’absence complète de contrôle.  Les secrétaires en charge de ces vérifications quant à elles affirment qu’il était impossible d’aller contre les ordres de leur hiérarchie. Dans ce procès, le Conseil Départemental de Haute-Corse s’est porté partie civile, mais aussi l’association contre la corruption ANTICOR qui voit en ce procès le premier vrai procès politico-financier en Corse et l’occasion de démonter un système qualifié de clientéliste. 

On écoute maître Jérôme Karsenti pour ANTICOR.

> L'articulu in lingua corsa