Info corse   L'actu  Femu a Corsica se lance dans la ferveur, même sans le PNC

Femu a Corsica se lance dans la ferveur, même sans le PNC

Publié le 02/12/2018, 21h01

(Julien Pernici - Alta Frequenza) - Ce dimanche, Femu a Corsica s'est officiellement lancé en tant que parti en bonne et due forme. Hormis les militants d'Inseme et d'a Chjama, on a pu remarquer la présence de dissidents du PNC comme François Alfonsi et Fabiana Giovannini pour ne citer qu'eux, mais aussi de personnalités nationalistes sans alignement défini jusque là, comme Paul-Jo Caïtucoli, qui aura une mission importante au sein du parti. Après un discours introductif de Gilles Simeoni, pour qui le parti doit être un outil d'émancipation du peuple corse, tout en regrettant l'absence du PNC, les instances du parti ont été officiellement élues. Seul candidat en lice, Jean-Félix Acquaviva a été élu secrétaire national de Femu a Corsica avec à ses côtés un jeune militant de 28 ans, François Martinelli, comme vice-secrétaire national. Jean-Felix Acquaviva qui s'est félicité de l'importance de la mobilisation autour de Femu, avec 1 200 adhérents. Malgré cette forte présence, Femu a Corsica, sans le PNC, n'est-il pas un Inseme plus massif ? Secrétaire national, député, président du comité de massif, n'est-ce pas beaucoup de responsabilités pour un seul homme ? Quelle est la ligne politique de Femu ?

Autant de questions auxquelles répond Jean-Félix Acquaviva, que l'on écoute

> L'articulu in lingua corsa